Qu’est ce que l’analyse des échanges

white dry erase board with red diagram

Aussi nommée analyse des interfaces, l’analyse des échanges concerne une connexion entre deux composants. La plupart des systèmes nécessitent une ou plusieurs interfaces avec des parties, des systèmes ou des appareils externes. L’analyse des interfaces est initiée par les chefs de projet et les analystes pour parvenir à un accord avec les parties prenantes sur les interfaces nécessaires. Une analyse ultérieure révèlera les exigences détaillées de chaque interface.

Description

Les interfaces analysées sont de trois types :

  • Interfaces utilisateur – comprend l’utilisateur humain directement engagé avec le système ainsi que les rapports fournis à l’utilisateur
  • Interfaces vers et depuis des systèmes externes
  • Interfaces vers et depuis des périphériques matériels externes

Les utilisateurs, les systèmes externes et les systèmes propriétaires des appareils sont considérés comme des parties prenantes par l’analyse des échanges.

L’analyse d’interface permet de clarifier les limites du système. le résultat permet de distinguer quel système fournit des fonctionnalités spécifiques ainsi que les besoins en données d’entrée et de sortie pour chaque partie prenante. Il permet aussi de séparer clairement et soigneusement les exigences de chaque système, tout en définissant conjointement les exigences d’interface partagée par les parties prenantes. Une base solide pour une interopérabilité réussie est établie.

Il est important d’examiner les exigences de toutes les interfaces. Par exemple, les données utilisées pour une interface peuvent également être utilisées pour d’autres activités ou / et interfaces. Il est essentiel de créer un glossaire et un dictionnaire de données complets où toutes les données sont capturées de manière cohérente et non redondante. Les données peuvent alors être référencées, voire tracées, vers toutes les interfaces où elles sont utilisées.

Mise en œuvre

Préparer l’analyse des échanges

Identifiez les interfaces nécessaires. Un moyen efficace de visualiser les interfaces est de dessiner un diagramme de contexte.

exemple de diagramme de contexte des échanges au sein d’un système

Effectuer l’analyse d’interface

Pour chaque interface :

  • Déterminer son type :
    • interface utilisateur
    • interface système à système
    • interface de périphérique matériel externe
  • Obtenir des détails spécifiques sur l’interface, selon son type
    • type d’information échangée
    • volume de données traitées
    • modalité (oral, papier, email, flux logiciel, messagerie instantanée
    • niveau de sécurité des informations échangée
    • unidirectionnelle / bidirectionnelle
    • Association de l’échange à un flux BPM ? si oui lequel ?
    • échange unique ou répétitif ? quelle fréquence ?

Usages et limites

Points forts

Cette technique utilisée en début de phase d’analyse fourni des informations précieuses sur l’état actuel des systèmes, la pratique qui en est faite et la collaboration avec d’autres systèmes ou projets. Si l’interface avec un système, un produit, un appareil ou une partie prenante existante et que l’interface existe déjà, elle peut ne pas être facilement modifiée.

Si l’interface est nouvelle, la propriété, le développement et les tests de l’interface doivent être abordés et coordonnés dans le plan des deux projets. La question du cout du développement de cette nouvelle interface dépens de la pratique de gestion des ressources financières de l’entreprise. Dans les deux cas, l’obtention des exigences d’interface nécessitera une négociation et une coopération entre les propriétaires des deux systèmes concernés.

Faiblesses

Cette technique d’analyse ne permet pas de comprendre le processus métier puisque cette technique n’expose que les entrées, les sorties et les éléments de données clés liés aux interfaces.

L’objectif de l’analyse des échange est d’obtenir un maximum de détails sur un point spécifique. Elle ne permet pas de cartographier les processus métiers de l’entreprise, ni de donner une vision d’ensemble de toutes les interactions au sein d’un système et avec les parties prenantes externes de ce système. Pour réaliser cette action vous pouvez envisager la méthode BPM dont l’objet est la cartographie des processus métier d’une entreprise, la mise en exergue des points faibles et la proposition de plans d’action en vue d’améliorer ses points faibles