méthode Agile

Adoptez l’Agilité en 12 étapes : Clés pour une Gestion de Projet Réactive et Efficace

Sommaire

0 0 votes
Évaluation de l'article

Bienvenue dans le monde de l’Agilité, une méthodologie transformatrice qui aide à naviguer avec confiance dans la complexité de notre monde. Nous allons explorer les valeurs et les principes de l’agilité, puis voir comment les adopter peut améliorer la santé et renforcer le contrôle sur vos projets. Dans ces lignes, vous trouverez des références au monde du logiciel, car l’agilité est née pour répondre à un besoin spécifique du monde du logiciel informatique. Les méthodes SCRUM, KANBAN et Extrem Programming sont dédiées au pilotage de ce type de projet. Aujourd’hui, de nombreuses organisations adaptent les méthodes agiles dans leurs projets, à la recherche de solutions aux problématiques de réponse au besoin, de gestion du changement, de communication ou de performance.

Définition de la méthode Agile

L’approche Agile est dynamique et itérative, mettant l’accent sur la flexibilité, l’adaptabilité, la collaboration et l’amélioration continue.

La vision Agile privilégie un processus itératif et incrémental, permettant aux équipes de travailler plus rapidement, efficacement et de répondre aux changements. Elle met l’accent sur la communication et la collaboration entre les membres de l’équipe, ainsi que sur l’implication continue du client dans le processus de développement. Elle encourage l’auto-organisation et la responsabilisation des membres de l’équipe, leur permettant de prendre des décisions importantes et de résoudre les problèmes de manière autonome.

Les 4 valeurs du Manifeste Agile

Le manifeste agile, rédigé en 2001 par un groupe de développeurs, a révolutionné l’approche du développement logiciel en mettant l’accent sur les besoins, l’implication des individus et leur capacité à s’adapter aux évolutions constantes du marché. Il a ouvert la voie à de nouvelles méthodes de travail comme Scrum, Kanban et Extreme Programming, qui sont devenues populaires au fil des années. Aujourd’hui, l’agilité est un pilier essentiel dans le domaine du développement logiciel et s’étend à la gestion de tous les projets.

Les quatre valeurs du Manifeste Agile

Les individus et les interactions plutôt que les processus et les outils

Cette valeur souligne l’importance de la collaboration et de l’interaction entre les membres de l’équipe agile. Elle encourage à privilégier les relations humaines et la communication ouverte et transparente. En mettant les individus au premier plan, cette valeur reconnaît que chaque membre de l’équipe possède des compétences et des connaissances uniques essentielles pour le succès du projet. Elle encourage également à construire des relations de confiance et à favoriser la coopération entre les membres de l’équipe, en reconnaissant que le travail d’équipe est essentiel pour atteindre les objectifs communs.

Cette première valeur met en évidence la nécessité de s’adapter aux changements et aux défis qui peuvent survenir tout au long du développement du logiciel. Elle reconnaît que les processus et les outils peuvent évoluer, mais que la collaboration et l’interaction humaine restent des éléments clés pour réussir dans le développement agile.

Logiciel fonctionnel plutôt qu’une documentation complète

La seconde valeur du manifeste agile est « Nous privilégions des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive ». Cette valeur met l’accent sur l’importance de créer des logiciels fonctionnels et utilisables plutôt que de se focaliser uniquement sur la production de documents détaillés. Cela signifie que dans une approche agile, l’équipe de développement se concentre sur la création et la livraison de fonctionnalités opérationnelles, même si elles ne sont pas parfaites ou complètes.

L’objectif est de fournir rapidement des résultats tangibles aux utilisateurs finaux, afin de pouvoir obtenir leur feedback et l’incorporer dans le processus de développement.

Privilégier des logiciels opérationnels plutôt qu’une documentation exhaustive permet de minimiser le gaspillage de ressources et de temps. Cela encourage également la collaboration étroite avec les parties prenantes et favorise une approche itérative et incrémentale du développement de logiciels.

Collaboration des clients plutôt que la négociation de contrats

La troisième valeur du manifeste agile est « la collaboration avec le client plutôt que la négociation contractuelle ». Cette valeur met l’accent sur l’importance de travailler main dans la main avec le client tout au long du projet plutôt que de se limiter à une relation purement contractuelle. Elle souligne l’idée que la communication et la collaboration continue avec le client sont essentielles pour comprendre et répondre à ses besoins en constante évolution.

Plutôt que de se limiter à la négociation d’un contrat initial et de s’y tenir strictement, cette valeur encourage une approche plus flexible et adaptative. La collaboration avec le client implique d’impliquer activement le client dans le processus de développement, de lui permettre de fournir des commentaires fréquents et de participer aux décisions clés.

Cela permet d’ajuster les priorités et les fonctionnalités du projet en fonction des besoins réels du client, ce qui conduit à des résultats plus satisfaisants.

En mettant l’accent sur la collaboration plutôt que sur la négociation contractuelle, cette valeur favorise une relation de confiance et de transparence entre l’équipe de développement et le client. Elle reconnaît également que les besoins des clients peuvent évoluer et changer au fil du temps, et que l’agilité est nécessaire pour répondre à ces évolutions.

Réagir au changement plutôt que de suivre un plan

La quatrième valeur du Manifeste Agile est « Répondre au changement plutôt que suivre un plan ». Cette valeur met l’accent sur l’importance de la flexibilité et de l’adaptabilité dans le processus de développement de logiciels. Plutôt que de se concentrer sur un plan rigide et figé, les équipes agiles sont encouragées à être réactives et à s’ajuster rapidement en fonction des besoins changeants du projet.

Cette valeur reconnaît que les exigences et les priorités peuvent évoluer au cours du développement d’un logiciel. Au lieu de résister aux changements, les équipes agiles doivent les embrasser et les intégrer dans leur processus de travail. Cela signifie qu’elles doivent être prêtes à remettre en question leurs hypothèses, à repenser leurs décisions et à ajuster leur plan en fonction des nouvelles informations ou des nouvelles exigences qui émergent.

Pour répondre au changement, les équipes agiles adoptent une approche itérative et incrémentale. Elles développent le logiciel par étapes, en livrant des fonctionnalités utilisables à des intervalles réguliers, plutôt que d’attendre la fin du projet pour le livrer en une seule fois. Cela permet des ajustements en cours de route, en fonction des retours utilisateurs et des changements de besoins.

Cette valeur encourage également la collaboration et la communication fréquente entre les membres de l’équipe et les parties prenantes du projet. En travaillant ensemble de manière étroite et en échangeant régulièrement des informations, les équipes agiles sont mieux préparées à répondre rapidement aux changements et à prendre les décisions appropriées pour atteindre les objectifs du projet.

Les 12 principes des méthodes Agile

Les quatre principes du manifeste agile ont été formalisés en douze principes. Ils ont été utilisés comme référence pour toutes les méthodes Agile depuis 2001.

  1. La satisfaction du client en livrant rapidement et régulièrement des logiciels fonctionnels.
  2. Accueillir favorablement les changements de besoins, même tard dans le projet.
  3. Livrer en permanence des versions opérationnelles de l’application
  4. Travailler en étroite collaboration avec les clients tout au long du projet.
  5. Construire des projets autour de personnes motivées et leur donner l’environnement et le soutien dont elles ont besoin.
  6. Favoriser la communication face à face pour transmettre efficacement l’information.
  7. Mesurer l’avancement du projet en termes de fonctionnalité livré.
  8. Maintenir un rythme de développement durable.
  9. Accorder une attention continue à l’excellence technique et à une bonne conception.
  10. Favoriser la simplicité, en maximisant la quantité de travail non réalisé.
  11. Les équipes autoorganisées sont les mieux placées pour concevoir les solutions.
  12. Réfléchir régulièrement à la manière de devenir plus efficace, puis ajuster et améliorer en conséquence.

1. Prioriser la satisfaction du client

C’est le principe le plus important du manifeste. Il reconnaît que les besoins du client peuvent évoluer et qu’il est essentiel de s’adapter rapidement à ces changements. Il semble clair qu’il y a un fossé entre la formulation de l »idée et sa mise en action.

Pour savoir si le demandeur est satisfait il faut l’impliquer dans le processus projet, parce qu’après tout, dans un cycle classique (linéaire, V ou cascade) de deux ans on cherche aussi à satisfaire un client, mais il n’est pas ou peu impliqué avant la livraison, phase qui arrive assez tard dans le cycle de vie du projet.

2. Accepter les changements

Ce principe définit l’agilité :

Il met l’accent sur la flexibilité et l’adaptabilité dans la gestion de projet
Il reconnaît que les besoins et les exigences des clients peuvent évoluer tout au long du développement d’un produit ou d’un projet
Il encourage les équipes à écouter, accepter et à intégrer les changements dans le processus de travail
Il considère les changements comme des opportunités plutôt que des obstacles

En acceptant les changements, les équipes agiles peuvent fournir des résultats plus adaptés aux besoins réels des utilisateurs. Cela permet également d’éviter de perdre du temps et des ressources sur des fonctionnalités qui ne sont plus nécessaires ou pertinentes.

3. Livrer en permanence des versions opérationnelles de l’application

Le troisième principe Agile dit : « Livrer rapidement et régulièrement des versions opérationnelles du logiciel ». Ce principe met l’accent sur l’importance de fournir des versions fonctionnelles du logiciel de manière régulière et rapide. Au lieu de travailler sur de longs cycles de développement qui aboutissent à une version finale, les équipes Agile produisent des versions utilisables à des intervalles fréquents, allant de quelques semaines à quelques mois.

En résumé, les cycles court ont de nombreux avantages :

Cela permet de recueillir rapidement les retours des utilisateurs pour les intégrer dans le développement du logiciel.
En fournissant des versions régulières, les équipes peuvent itérer rapidement et s’adapter aux besoins changeants des utilisateurs.
Cela permet de réduire les risques du développement du logiciel. En livrant des versions opérationnelles plus tôt, les équipes peuvent identifier et résoudre rapidement les problèmes, réduisant ainsi le risque de retards ou de coûts supplémentaires.
Cela contribue à maintenir la motivation et l’engagement des équipes de développement en livrant régulièrement les résultats de leur travail, ce qui les motive davantage et les satisfait de leur contribution.

4. Coopération entre équipe du projet et gens du métier

Ce principe met l’accent sur l’importance des personnes dans le projet. La collaboration et la communication sont primordiales. Les interactions entre les membres de l’équipe sont plus importantes que les processus et les outils. Il encourage une communication ouverte et transparente, favorisant un environnement de travail collaboratif. En mettant l’accent sur les individus et leurs interactions, il favorise un climat de confiance et de coopération. C’est grâce à la collaboration et à la communication efficace que les projets agiles réussissent et s’adaptent rapidement.

5. Construire les projets autour de personnes motivées

Construire des projets avec des personnes motivées se fait en valorisant les compétences individuelles, encourageant l’autonomie, créant un environnement positif, offrant des opportunités d’apprentissage et communiquant de manière transparente.

6.Favoriser le dialogue direct

La communication directe entre l’équipe de développement, les clients et les utilisateurs favorise la compréhension mutuelle, la résolution rapide des problèmes et la prise de décision collective. Elle permet également d’anticiper les obstacles, d’ajuster les priorités et de s’adapter aux changements.

7. Contrôler continuellement l’excellence de la conception et la bonne qualité technique

 L’excellence technique et la qualité du travail encourage les équipes à améliorer constamment leurs compétences pour produire un travail fiable et de haute qualité. Cela implique d’utiliser les meilleures pratiques, de se tenir au courant des dernières avancées et de favoriser la collaboration et l’innovation.

8. Adopter un rythme constant et soutenable par tous les intervenants du projet

Un rythme constant et soutenable assure le succès continu du projet et la satisfaction des parties prenantes. Cela évite les surcharges, les pressions déraisonnables et les délais irréalistes. L’équipe doit travailler à un rythme qui maintient sa motivation et son efficacité à long terme, tout en équilibrant la qualité du produit final.

9. Contrôler continuellement l’excellence de la conception et la bonne qualité technique

La qualité des livrables se contrôle (tests unitaires, tests d’intégration, tests de (non) régression, …). Mais la qualité des livrables passe avant tout par une bonne conception. Ce principe met en avant la nécessité de porter une attention constante à tous ces aspects pour être véritablement agile.

10. Privilégier la simplicité en évitant le travail inutile

Simplifiez le projet en vous concentrant sur la première étape. Divisez chaque étape si nécessaire pour rendre les tâches simples. Utilisez des techniques telles que les petits pas, SMART, MALINS ou Lean Project Management. Gardez à l’esprit qu’un objectif simple est plus facile à atteindre et libère l’esprit pour se consacrer au suivant.

11. Autoorganiser et responsabiliser les équipes

Le 11e principe agile souligne l’importance de donner aux équipes le pouvoir de prendre des décisions et de s’organiser elles-mêmes. Cela favorise l’innovation, la créativité et l’engagement des membres de l’équipe, tout en encourageant la communication et la collaboration.

Les leaders agiles doivent être des facilitateurs et des coachs, non des chefs qui donnent des ordres.

12. Améliorer régulièrement l’efficacité de l’équipe en ajustant son comportement

Ce principe incite les équipes à réfléchir régulièrement sur leur travail, à trouver des moyens d’être plus efficaces, et à ajuster leur comportement en conséquence. Cet état d’esprit est essentiel pour détecter les problèmes, améliorer la performance et renforcer la collaboration.

L’objectif ultime de ce principe est d’encourager l’apprentissage continu et l’adaptabilité de l’équipe afin d’obtenir des résultats toujours meilleurs. En réfléchissant régulièrement à leur façon de travailler et en apportant des ajustements continus, les équipes agiles peuvent s’adapter aux changements, répondre aux besoins changeants des parties prenantes et livrer des produits de haute qualité.


En reconnaissant l’importance des éléments humains tels que la collaboration, la communication et la rétroaction, le Manifeste Agile constitue un outil inestimable pour obtenir des résultats positifs, quelle que soit la taille ou la complexité du projet. C’est un document inspirant qui favorise l’innovation par la résolution créative de problèmes tout en recherchant constamment l’optimisation.

Réflexions sur l’adoption de l’agilité

L’agilité vise à favoriser la flexibilité, la collaboration et l’adaptabilité. Pour mettre en place l’agilité dans vos projets, voici quelques pistes de réflexion sur les changements à mettre en œuvre dans votre gestion de projet.

Équipe multidisciplinaire et autonome

Il est important de former une équipe multidisciplinaire et autonome. Cette équipe doit être composée de membres ayant des compétences variées et capables de travailler de manière autonome. Chaque membre doit également être prêt à collaborer et à prendre des décisions rapidement.

Méthodes itératives et collaboratives

Il est crucial d’adopter des méthodes de travail itératives et collaboratives. Au lieu de planifier le projet dans les moindres détails dès le départ, l’équipe doit se concentrer sur un ensemble de fonctionnalités prioritaires à développer dans un court laps de temps. Ces fonctionnalités doivent être développées en collaboration avec les parties prenantes et les utilisateurs finaux afin de s’assurer que le produit répond à leurs besoins.

Rituels réguliers

Une autre étape importante est de mettre en place des rituels de suivi réguliers. Ces rituels peuvent inclure des réunions quotidiennes de synchronisation pour suivre l’avancement du projet, des revues de sprint pour évaluer les fonctionnalités développées, et des rétrospectives pour identifier les améliorations à apporter. Ces rituels permettent à l’équipe de rester alignée, de résoudre les problèmes rapidement et d’ajuster ses objectifs en fonction des retours d’expérience.

PDCA

Il est crucial d’adopter une approche d’amélioration continue. L’équipe doit être ouverte aux changements, basée sur les retours d’expérience et les enseignements des itérations précédentes. Cela permet à l’équipe de s’améliorer en continu et de répondre aux besoins changeants du projet. Les experts de l’amélioration continue auront reconnu l’acronyme PDCA (Plan Do Check Act), symbolisé dans la roue de Deming. En utilisant des cycles PDCA aussi fréquemment que le rituel de suivi projet, l’amélioration continue sera intégrée dans la vie du projet.

Collaboration et communication

Au cœur des méthodes Agile se trouve la conviction que la collaboration et la communication sont essentielles. Les méthodologies agiles, comme Scrum, favorisent les équipes interfonctionnelles, les réunions quotidiennes en mode visual management (30 minutes, debout et sessions de rétroaction régulières). En encourageant un dialogue ouvert, Agile crée un environnement propice à la circulation des idées, améliorant ainsi la créativité, la résolution de problèmes et la cohésion d’équipe.

Effet tube

Grâce à des cycles courts et itératifs votre projet sera aligné sur le besoin, améliorant ainsi la satisfaction et la confiance du client dans la capacité de l’équipe projet à répondre à leurs attentes. De cette façon le projet est en mesure de réagir rapidement aux changements du marché, conférant un avantage concurrentiel à l’entreprise.

Responsabiliser les équipes

Les méthodologies agiles révolutionnent la dynamique d’équipe en favorisant la collaboration interfonctionnelle. Les équipes s’autoorganisent, permettant aux membres de tirer parti de leurs compétences uniques et de relever collectivement des défis complexes. Agile favorise un sentiment de responsabilité et d’unité, ce qui se traduit par une productivité et une harmonie accrue au sein de l’équipe.


En résumé

En adoptant l’agilité les entreprises et les équipes projet ouvrent un monde de possibilités. L’accent sur la collaboration, la communication, l’amélioration continue et l’adaptabilité permet de naviguer aisément dans les complexités de notre mode VUCA.

Agile est une feuille de route vers le succès de l’entreprise, pour peu que celle-ci souhaite évoluer.

Alors, pourquoi ne pas adopter la méthode Agile et se lancer dans un voyage de croissance, de bien-être et de contrôle ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Les dernières publications

Newsletter gratuite

La lettre « Actu projets » est hebdomadaire et gratuite. Abonnez-vous :

image decorative

Rejoignez nos abonnées (plus d’infos) depuis 2020 et recevez toute l’info sur la gestion de projet et le management transverse chaque semaine !

Nos dossiers

Actus par domaine

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut