Mener a bien un prototypage

Mener a bien un prototypage

Le prototypage, lorsqu’il est utilisé comme technique d’analyse, vise à découvrir et à visualiser les exigences de l’interface avant que l’application ne soit conçue ou développée.

Description

Le prototypage produit des « maquettes » des écrans ou des mises en page de rapport pour une application. Les utilisateurs métier trouvent souvent que le prototypage est un moyen confortable et concret pour identifier, décrire et vérifier leurs besoins en matière d’interface.

Le prototypage peut être classé de deux manières :

  1. Le périmètre fonctionnel du prototype
    • Prototype horizontal : modélise une vue superficielle, voire large, des fonctionnalités du système. Généralement, aucune action métier ne s’exécute derrière la visualisation.
    • Prototype vertical : modélise une tranche profonde et généralement étroite de l’ensemble des fonctionnalités du système.
  1. L’utilisation du prototype tout au long du cycle de développement du système 
    • Prototype « jetable » : cette approche exploratoire cherche à découvrir et à clarifier rapidement les exigences de l’interface à l’aide d’outils simples, parfois simplement du papier et un crayon. Comme son nom l’indique, « Jetable », un tel prototype est généralement jeté lorsque le système final a été développé. L’accent est mis sur les fonctionnalités qui ne sont pas facilement obtenues par d’autres techniques, qui ont des points de vue contradictoires ou qui sont difficiles à comprendre.
    • Prototype évolutif : Cette approche rigoureuse étend les exigences d’interface initiales dans un système pleinement fonctionnel et nécessite un outil ou un langage de prototypage spécialisé. Ce prototype produit un logiciel. Il apparaît comme le système réel en aval du cycle de vie.

Mise en œuvre

  1. Préparer le prototypage
    • Déterminer l’approche de prototypage : jetable vs évolutive ; vertical contre horizontal.
    • Identifier la fonctionnalité à modéliser.
  2. Prototypage
    • Construire le prototype.
  3. Évaluer le prototype
    • Vérifier que le prototype représente les besoins de l’utilisateur.

Usages et limites

Points forts

  • Prend en charge les utilisateurs qui sont plus à l’aise et plus efficaces pour exprimer leurs besoins en utilisant des images, car le prototypage leur permet de « voir » l’interface du futur système.
  • Un prototype permet une interaction et une rétroaction précoces de l’utilisateur.
  • Un prototype jetable est un moyen peu coûteux de découvrir et de confirmer rapidement les exigences de l’interface utilisateur.
  • Un prototype vertical peut démontrer ce qui est faisable avec la technologie existante, et où il peut y avoir des lacunes techniques.
  • Un prototype évolutif fournit aux concepteurs et aux développeurs un véhicule pour en savoir plus sur les besoins d’interface des utilisateurs et pour faire évoluer les exigences du système.

Faiblesses

  • Selon la complexité du système cible, l’utilisation du prototypage pour obtenir des exigences peut prendre un temps considérable si le processus s’enlise dans le « comment » plutôt que par le « quoi ».
  • Des hypothèses sur la technologie sous-jacente peuvent devoir être formulées afin de présenter un prototype de départ.
  • Un prototype peut conduire les utilisateurs à définir des attentes irréalistes concernant les caractéristiques de performance, de fiabilité et d’utilisabilité du système livré.